J#8 : Changer le mode de vie pour changer le climat. Emission depuis la ZAC au 104

FullSizeRender (2)Nous sommes en direct du 104, à Paris, au cœur de la ZAC, Zone Action Climat. Autour de nous, des dizaines d’associations qui militent pour une autre lecture de la 21e conférence des Nations Unies pour le climat. On est assez loin des négociations menées par les diplomaties de presque tous les pays du monde.

Pendant toute la semaine, on vous invite à nous retrouver tous les jours, de 13h à 15h pour écouter ceux qui étudient, militent, chantent, jouent, crient, manifestent…bref, se bougent pour alerter le monde sur la question du climat et de l’environnement. On se retrouve également à n’importe quelle heure du jour et de la nuit sur notre site internet goodcopbadcop21.org.

Aujourd’hui, c’est la protection de l’environnement qui est la préoccupation de la COP21, mais demain, c’est la montée toujours plus forte de l’extrême droite qui risque d’être le sujet de la COP22.

Le thème de l’émission d’aujourd’hui : « Changer le mode de vie pour changer le climat ». A toutes les échelles et dans toutes les classes sociales, la protection du climat nécessite que nous changions nos habitudes : trier les déchets, prendre les transports en commun, manger bio, etc. c’est une chose, mais il est possible, voire nécessaire, d’aller plus loin.

À nos côtés pour cette émission : Aurélien Moulinet et Cristina Anghel. À la technique, Andréas Salvado. Secrétaire de rédaction : Elsa Landard. Réalisation : Martial Ratel.

Au programme de cette émission :

Florian Masseube, expert environnement de la CGPME, Confédération Générale des petites et moyennes entreprises était à nos côtés. On lui a demandé notamment si les entreprises ont un intérêt économique à produire plus vert. Ensuite on a parlé écosystème océanique avec Laurent Bopp, océanologue et directeur de recherches au CNRS. Notre troisième et dernier invité était Roland Gérard, du réseau École et Nature. On a parlé éducation des plus jeunes et sensibilisation aux questions environnementales. Tout au long de cette émission, Stéphane Signoret était notre invité fil rouge. Il est ambassadeur de l’association Négawatts, qui prône une mise à l’écart des technologies pour consommer moins.

Mais avant, dans Good Cop Bad Cop 21, nous avions le journal de Loïc Gazar dans lequel nous étions en ligne avec Emilie Massemin de notre partenaire le quotidien en ligne Reporterre pour faire le point en direct sur les négociations.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236478748″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

DSC_0001Dimanche, le village mondial des alternatives à Montreuil à pris fin. Plusieurs milliers de personnes se sont en effet déplacées à Montreuil pour venir assister à de nombreux concerts, débats et autres événements. Un bon moyen de faire la fête tout en se mobilisant pour la protection du climat. C’est à la tombée de la nuit que s’est refermé ce village. Rencontre avec des visiteurs visiblement ravie de leur passage

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236479456″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Des visiteurs interrogés par Thibault Labarthe-Lusson de Radio Campus Anger. On peut aussi souligner qu’on n’a pas vu énormément de policiers, dans les rues autour du village.

Après un week-end chargé pour les nombreux bénévoles et organisateurs, l’heure est au bilan. C’est Wandrille Jumeaux d’Alternatiba qui le dresse pour nous.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236480031″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Bilan positif donc. Wandrille Jumeaux d’Alternatiba, au micro de Camille Cursi de Radio Dijon Campus.

IMG_3198Le Tribunal International des Droits de la Nature à rendu son verdict, ça s’est passé hier, à Montreuil. Après avoir débattu tout ce week-end, des juristes et des personnalités internationalement reconnues sur le thème de la justice planétaire ont statué. Changement climatique, OGM, et autres violations environnementales étaient au coeur des discussions. Le tribunal a finalement tranché. On écoute Prisca Merz directrice de End Ecocide en Europe.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236480447″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Prisca Merz directrice de End Ecodide Europe. Intérogée par Thomas Hiahiani de Campus Toulouse pour GoodCopBadCop 21. Chevron est donc condamné symboliquement, en attendant que soit créé un vrai tribunal pour l’environnement.

Les autochtones sont à Paris, ils sont venus avec leur kayak ! En effet plusieurs associations défendant les droits des autochtones étaient réunis pour une manifestation publique sur le bassin de la Villette, eux qui n’ont aucune voix dans les négociations au Bourget, et qui sont pourtant touchées au premier titre. Ecoutez Maurice Rebeix, militant pour les droits autochtones.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236483437″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

On a reçu, en premier invité de cette émission, Stéphane Signoret, amabassadeur de l’association Négawatt fondée en 2000. A la tête de la structure, un collège de 24 experts et praticiens de l’énergie, tous impliqués dans les questions énergétiques et environnementales. La démarche part d’un constat que vous décrivez comme « accablant » : Inégalités criantes, croissance non contrôlée de la consommation, augmentation des atteintes à l’environnement, gaspillage de ressources limitées… Face à cela, il propose une démarche fondée sur la sobriété et l’efficacité énergétiques. Il est également à l’origine d’un scénario, prospective des années à venir en termes énergétiques.

En proposant un scénario cohérent basé sur des données chiffrées, par des experts et praticiens de l’énergie, l’association Négawatt tente de changer nos pratiques en matière de consommation d’énergie.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236485073″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Chaque jour, sur Radio Campus, nous vous proposons de découvrir un nouvel aspect des combats écologiques à travers le portrait d’un militant étranger. Aujourd’hui, Jade militante amérindienne.

FullSizeRender (1)Jade Bigay a 25 ans. Elle est née dans une réserve indienne du Nouveau Mexique, dans le Sud Ouest des États-Unis. Depuis 4 ans, elle milite contre l’exploitation de ressources minières dans les territoires amérindiens. Elle fait partie d’une vaste coalition venue à Paris pour la COP 21, défendre l’idée que la pollution environnementale aux États-Unis touche avant tout, les communautés pauvres. Pour elle, la défense de l’environnement doit aussi s’attaquer aux questions de racisme et de discrimination sociale.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236486808″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Et on retrouve chaque jour le portrait d’un militant différent dans Good Cop Bad Cop, sur Radio Campus, bien évidemment.

« Les patrons n’ont plus peur de l’écologie », c’est ce que titre le parisien ce matin. En premier lieu on pensait que les entrepreneurs étaient assez réticents sur les questions de protection de l’ environnement. Les entreprises ont un intérêt à adopter une démarche éco-responsable. Pour s’engager sur cette voie, un accompagnement est nécessaire. Présent à la COP21, la CGPME met en réseau les différents acteurs engageant cette mutation nécessaire des entreprises. Nous recevions donc Florian Masseube, juriste en droit de l’environnement et développement durable à la CGPME pour en discuter.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236488657″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

La COP21, c’est également toute une communauté scientifique qui s’attelle à démêler le sac de nœud que représentent les questions liées au climat. Good Cop Bad Cop 21 vous propose de retrouver, chaque jour, un de ces experts pour un quart d’heure scientifique riche en enseignements.

Aujourd’hui, nous avons reçu Laurent Bopp, océanologue et directeur de recherches au CNRS. Et c’est Cristina qui a mené cette interview.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236489955″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

On en parlait tout à l’heure dans le journal de Loïc Gazar, les quais de Seine ont été le théâtre d’une scène particulière. Nous sommes allés rencontrer hier des délégations de plusieurs associations défendant les droits des autochtones, aussi bien d’Amérique du Nord que d’Amérique du Sud, lors d’une manifestation publique sur le bassin de la Villette. Eux qui n’ont aucune voix dans les négociations au Bourget et qui sont pourtant touchés en premier titre, ils décident alors de faire plusieurs actions pour plus de visibilité et pour dénoncer les fausses solutions et notamment hier après-midi. Ils ont descendu le canal en kayak, dans les chants, les prières et l’encens, devant les yeux ébahis des parisiens.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236491843″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Les cérémonies se sont terminées avec une conférence de presse à la péniche Antipode sur le quai de Seine pour remettre un traité, notamment sur les femmes indigènes et autochtones, afin de faire entendre leur proposition.

En fin d’émission, nous avons accueilli notre second invité, Roland Gérard, du réseau Ecole et Nature.

Le réseau Ecole et Nature est une association engagée, née en 1983, reconnue d’intérêt générale. Elle met en relation des acteurs de l’éducation à l’environnement : éducateurs, enseignants, agents de l’état, des collectivités territoriales, du privé, etc. dans l’idée de mieux travailler ensemble dans le sens du développement durable.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236494177″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

La transition énergétique ne se réfléchit pas qu’à Paris. Good Cop Bad Cop 21 vous fait découvrir des initiatives partout en France. Chaque jour, un lieu symbolique de la transition énergétique. Aujourd’hui, on ne s’éloigne pas trop. Direction le Freegan Pony, porte de la Villette.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236495564″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Mardi, à la même heure, direction le jardin d’Alice, dans le XIIe arrondissement pour un lieu de création artistique unique en son genre.

Good Cop Bad Cop 21, c’est fini pour aujourd’hui. Merci à nos invités Stéphane Signoret, Florian Masseube, Laurent Bopp et Roland Gérard. Merci également à Aurélien Moulinet et Cristina Anghel. A la technique, Andréas Salvado. Secrétaire de rédaction : Elsa Landard. Réalisation : Martial Ratel.

Pour écouter l’émission d’une traite, c’est par ici :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/236492145″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Publié par

Jules Roques

Jules Roques travaille pour Radio Pacha (JRP SARL), une société spécialisée dans la diffusion audio et le développement d'outils pour les radios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *